Accéder directement au contenu

ALELA DIANE, The Pirate’s Gospel

Dirt Noze, le lundi Août 2010

J’ai découvert cet été le premier album de Alela Diane (Nevada City, California), The Pirate’s Gospel, sorti en 2007.

Du pure Folk américain, passéiste à souhait et pas "anti" pour un cent : avec uniquement des guitares en bois et des claquements de main, la jolie grenouille de bénitier nous enrobe de son gospel de pirate, minimal à souhait.

On sent qu’il y a eut des années de travail sur ce premier album où tous les morceaux sont des perles, comme bien souvent dans ce cas là, les disques sortis par la suite me paraissent beaucoup plus fades..

Toujours est-il que sa voix, proche de celle d’une Chan Marshall (Catpower) qui aurait délaissé sa dépression, tourne en boucle sur ma platine et tranquillise mon habitat tandis que ma fille de (presque) 2 ans crie "encore !" entre chaque chanson.