Accéder directement au contenu

Antoine Doinel à (presque) 20 ans

Antoine et Colette (1962)

daamien, le jeudi Mai 2011

La saga Doinel, interprétée par l’inérable Jean Pierre Léaud est connue et appréciée quasi mondialement.
Récapitulons, l’histoire commence avec le mythique "les 400 coups"(1959) qui connaitra plusieurs suites non moins truculentes : "Antoine et Colette" (1962), "Baisers volés" (1968), "Domicile conjugal" (1970) et enfin le très dispensable "L’Amour en fuite" (1979).

Je voulais revenir sur "Antoine et Colette" car il est un peu moins connu que les autres, en effet il s’ agit d’un court métrage (29 mn) inclut dans le film à sketches "l’amour à 20 ans" (bien que dans le film le personnage à 17 ans).
Pur produit de la nouvelle vague (pour resituer "A bout de souffle" est sorti 2 ans plus tôt), le film séduit d’emblée par sa fraicheur et son intelligence et se dévore comme un pain au raisin :