Accéder directement au contenu

Bilan 2015 : Rétrospective électronique

Selon Tis

Tis, le lundi Janvier 2016

Tis partage avec nous ses coups de coeurs 2015 en matière de musiques électroniques.

Une sélection personnelle, volontairement éclectique et forcément non exhaustive afin de revenir sur quelques projets sortis en 2015 continuant de révéler la diversité des musiques dites électroniques.

- DJ Earl - Live love teklife
L’un des plus éminents représentant de la famille Teklife nous propose au sein de ce "Live Love Teklife" 7 titres de très belle facture portés par cette approche rythmique frénétique, typique du footwork. Le résultat, inspiré de ses voyages, devient détendu tout en demeurant soutenu par ce tempo vivace et ces samples répétitifs... comme pour nous rappeler que DJ Earl est probablement à ce jour l’un des DJ les plus intéressants de cette scène issue de Chicago. Enfin, une belle invitation aux danseurs émérites et amateurs de BPM rapides à répéter leurs pas dans un environnement apaisé.

- Track préféré : Funk from 2905


- Levon Vincent - Levon Vincent
Un jour avant sa sortie officielle, le producteur américain Levon Vincent décidait d’offrir gratuitement via son compte Twitter son premier disque éponyme. Et il est bien question de partage au sein de ces 11 morceaux variés : c’est une sincère déclinaison personnelle de la musique techno au travers d’un panel d’ambiances différentes, raffinées et travaillées.

- Track préféré : Launch ramp to tha sky


- Romare - Projections
Sorti chez Ninja Tune, "Projections" est un exercice composé par Archie Fairhurst qui rend ici un bel hommage à la culture musicale afro-américaine. Via ses samples allant de Nina Simone à James Brown, le collagiste sonore nous entraîne à la rencontre des racines de la black music grâce à de belles ballades oscillant entre house, breakbeat et rythmes down-tempo. Et nous donner par la même, l’envie de se (re)pencher sur ces courants qui aujourd’hui encore continuent d’influencer les créations modernes.

- Track préféré : Motherless child


- Thylacine - Transsiberian
Illustrateur, saxophoniste, William Rezé est un artiste possédant plus d’une corde à son arc et qui a certainement signé l’un des projets les plus étonnants de l’année 2015 : Transsiberian est un album électronique imprégné par l’ambiance ferroviaire de plus de 100 gares composé dans le train éponyme en 160 heures entre Moscou et Vladivostok. Une véritable invitation à voyager à l’Est le casque sur les oreilles en contemplant le défilement des paysages.

- Track préféré : Irkutsk


- Rone - Creatures
C’est un nouveau bijou sorti de son home-studio que nous présente ici Rone : un univers enchanté de morceaux captivants qui nous confirme le talent d’Erwan Castex pour la composition de perles phoniques de qualité. Et pour couronner le tout, de nombreux artistes prestigieux et atypiques allant du trompettiste de génie Toshinori Kondo à Etienne Daho, en passant par Bachar Mar-Khalifé ou encore François Marry (Francois and The Atlas Mountains) viennent apporter leur contribution à ce nouvel album onirique.

- Track préféré : Quitter la ville


- DJ Paypal - Buy now
Autre trublion de l’écurie Teklife, le jeune masqué DJ Paypal a produit en janvier dernier chez LuckyMe un maxi enjoué revisitant les années disco sur des rythmes effrénés flirtant entre juke et ghetto house. C’est un maxi innovant qui est livré ici, efficace et réussi avec ses samples boogie accélérés et ce déluge rythmique... jusqu’au morceau "Sonnade", irréel et surprenant havre aérien de calme au milieu des autres tracks survitaminées. Comme pour nous prouver que le Berlinois dispose de ressources encore insoupçonnées.

- Track préféré : I’m ready


- Ø [Phase] - Alone in time ?
Dans la famille de la techno modulaire et brute, je voudrais celle venue d’Outre-Manche et notamment celle de Ø [Phase]. Le londonien nous présente ici son deuxième album qui a tout d’une bonne résolution : “Frames Of Reference was about overcoming personal struggles and challenges, while Alone In Time is more forward facing.” Paru chez le label allemand Token, "Alone in time ?" est sombre et entêtant, primal et répétitif : définitivement idéal à écouter à 4H du matin, perdu au sein d’un warehouse au milieu des faubourgs d’une métropole.

- Track préféré : Orbitron


- John Carpenter - Lost themes
Qui n’a jamais frissonné à l’écoute d’un des thèmes réalisés par le Master of Horror pour ses réalisations cinématographiques ? John Carpenter crée ici un recueil de bandes-sons pour films oubliés où l’on retrouve sa composition de mélodies et d’atmosphères si caractéristiques. Au travers de 9 titres, c’est une authentique plongée au sein d’un univers cinématique fascinant, mélangeant prog-rock et musique électronique. Nul besoin de vidéo, cette OST hypnotique a tout pour stimuler l’imagination.

- Track préféré : Abyss


- Architectural - Amour
Sorti sur le label hollandais Wolfskuil (fondé par Darko Esser), "Amour" est un disque aux ambiances froides et atmosphériques, quelque part entre deep techno et ambient spatial. L’espagnol Juan Rico aka Reeko aka Architectural livre ici 8 titres minimalistes, tour à tour envoûtants et apaisants.
Pour citer Juan : "Of course, it’s really different compared to other albums, but that’s love !"

- Track préféré : Sentir


- Branko - Atlas
Avec "Atlas", le producteur Branko du groupe Buraka Som Sistema offre de délicieuses escapades sonores autour du monde. Il y fait notamment la part belle aux rythmes chauds et chaloupés de l’afro-house, du gqom, de la baile funk et d’autres micro-scènes locales malheureusement trop souvent labellisées global bass. Un premier album tropical coloré composé entre Amsterdam, Cape Town, New York, São Paulo & Lisbon où l’on retrouve une myriade d’invités allant de Mr Carmack, au producteur jersey club DJ Sliink en passant par le duo Princess Nokia ou encore le rappeur sud-africain Okmalumkoolkat.

- Track préféré : Eventually


- Bambounou - Centrum
Le parisien Bambounou a mûri sa vision de la techno, c’est indéniable. Il conte dans "Centrum" une fable futuriste dystopique inspirée par Dune, Akira ou encore Fondations, à la fois abstraite et hétérogène. Un album électronique imprévisible, comme pour mieux nous perdre, enfermés dans ce labyrinthe clubesque à la géométrie non euclidienne.

- Track préféré : At the mirror


- Floating Points - Elaenia
Elaenia est une oeuvre splendide, un voyage musicale de toute beauté, une lente envolée au sein d’un univers sophistiqué aux notes jazzy.
Docteur en neurochirurgie, Floating Points compose ici un album de qualité et ce n’est au final guère une surprise que de retrouver ce disque trônant fièrement dans plusieurs "Top albums 2015".

- Track préféré : Silhouettes (I, II & III)


- Fort Romeau - Insides
Paru chez Ghostly, Michael Green confirme dans ce deuxième album sa passion pour la house mélodique, définitivement deep et groovy. 8 tracks colorées et soignées qui retiennent l’attention tout en transportant l’auditeur. On notera l’attention portée volontairement sur la composition machines (Moog Voyager, Korg 770, Roland Juno-6...) et à la post-production (faisant partie intégrante de la réalisation du son souhaité selon Fort Romeau).

- Track préféré : Folle