Accéder directement au contenu

DJ NATE, Da Trak Genious

Le roi du pitch

Dirt Noze, le vendredi Avril 2011

DJ Nate a tout juste 20 ans, ça fait 5 ans qu’il produit des tracks de Footwork et à Chicago on le surnomme "Da Trak Genious".

Aux début et au milieu des 00’s la scène Footwork est une scène résolument underground, on est très loins, alors, des Hummer Limo et des paillettes. La plupart des producteurs de Footwork sont eux-même danseurs, alors on ne produit pas des tracks pour les vendre, mais juste pour la "fame" et pour pouvoir danser dessus. On produit rapidement et massivement, on ne peaufine pas et le son est brut, lo-fi.

À cette époque, dans le Footwork, il n’y a pas de label pour produire ton clip ou de structure professionnelle pour distribuer tes CDs, personne n’aurait pensé que cette musique de dingue puisse avoir un quelconque intérêt commercial.

Car le Footwork c’est avant tout les battles :

L’unique but des producteurs de Footwork est donc de faire jouer leurs morceaux dans les battles, on glisse 3 fois son nom de DJ au cours du track pour se faire connaitre et l’affaire est dans le sac.

JPEG - 30.9 ko

On peut également graver vite fait quelques morceaux sur un CDR, avec une jaquette bricolée à l’arrache par un pote sur son PC, qu’on va distribuer artisanalement ou encore poster ses titres sur Youtube pour élargir sa fan base.

C’est ce que DJ Nate a fait :

C’est grâce à ses vidéos que le jeune producteur s’est fait connaitre, d’abord à Chicago, puis ailleurs. À Chicago, même si le reste du monde s’en fout, le Footwork est très important, et pour la jeunesse chicagoan, DJ Nate est une véritable star.

Toutes les gamines dansent sur son son :

DJ Nate, ou Nathan Clark dans le civil, n’est pas un danseur, c’est juste un jeune garçon calme et poli du West Side qui passe ses nuits a produire des tracks de Footwork.

Au coeur d’une scène au son plutôt abstrait, minimal et hardcore, le très jeune producteur se distingue avec des morceaux plutôt plus accessible que le reste de la production locale, et possédant une étrange mélancolie hypnotique [1]. Le trak genious puise dans la pop et le R&B, sample parfois des couplets entiers qu’il boucle et pitche ensuite à l’extrême. Ses percussions, plutôt calmes pour le genre, viennent gambader anarchiquement autour de ces voix sur-aiguës qui semblent paniquer, comme coincées dans un bug.

La musique de DJ Nate, c’est le blues de l’homme du futur, sur-urbain, multi-tache et ultra-connecté.

DJ Nate - My Heart

C’est donc sur Youtube que Mike Paradinas, le boss du Label britanique Planet Mu, a découvert DJ Nate et, avec lui, la scène bouillonnante du Footwork de Chicago. La rencontre avec cette musique a été pour lui un choc qui lui a rappelé l’émergence de la Drum & Bass en Angleterre.

"A light bulb went on and I said this reminds of what’s been going on in the last 15 years in U.K. music. [It uses] a lot of the same samples we used in breakbeat-hardcore and jungle. So I’d been listening to this stuff from DJ Nate, R.P. Boo, people like that on YouTube ... it just struck a chord in my head." - Mike Paradinas pour npr.org

DJ Nate - Call Me When You’re Sober

Planet Mu sort donc, le 13 septembre 2010, le premier album "officiel" de DJ Nate, Da Trak Genious. Plus qu’un véritable album, il s’agit plutôt d’une compilation résumant le travail du producteur depuis 5 ans.

Le label sort régulièrement, depuis, des disques de Footwork, dont l’excellente compilation Bangs & Works vol.1.

JPEG - 53.5 ko

Portfolio


[1Cet aspect de la musique de Nate me rappelle par moment les égarements mélancoliques des meilleurs morceaux du RZA.