Accéder directement au contenu

Hylics

Surrealist punk RPG

Dirt Noze, le samedi Avril 2016

Un JRPG occidental, punk, brut, surréaliste, et qui semble être réalisé en pate à modeler faxée.

Mason Lindroth, originaire du New Jersey, est, sur la scène du jeu indépendant, un artiste à ranger à part. L’univers graphique très personnel de ses jeux, que l’on peut retrouver également dans ses illustrations, ses gifs ou ses films d’animations, fait plus écho à l’esthétique des fanzines post punk du début des années 1990, qu’à l’histoire du jeu vidéo. On avait déjà parlé vite fait de Mason Lindroth à propos de son mini jeu en noir et blanc, Journalière, sorti en 2013. Il a aussi réalisé, toute une série de jeux minimalistes, toujours dans le même esprit visuel et qui méritent également d’y jeter un oeil.

Comme cet étonant Beachcomber, que l’on peut pratiquer assez rapidement, et dans le navigateur, par ici.

Beachcomber

Si tous ces jeux, pour la plupart réalisés rapidement à l’occasion de "dev jams", sont courts et relativement simple, Mason Lindroth sort en 2015, avec Hylics , un jeu bien plus aboutit. Hylics est basé, au niveau de sa structure et du gameplay, sur les codes du RPG à la japonaise, mais ce dernier n’en a pas les codes visuels. On y retrouve son univers fait de modelages surréalistes en terre cuite que l’on aurait malicieusement photographié avec une gameboy, puis envoyé par fax, pour enfin être re-colorisé en 1 bit sur Apple II.

"I’ll be honest with you, I haven’t got a clue what’s going on in it. [...] [Hylics] is basically a malaria dream about sausages or something."
— Rock Paper Shotgun

Si le rendu visuel est unique, l’univers et le scenario n’en sont pas moins absurdes, voir incompréhensibles et les systèmes de combat abracadabrants. On circule ainsi, entre la vie et la mort, dans des mondes incroyables, aux étonnantes architectures modernistes, brutes et surréalistes, pour poursuivre des quêtes auxquelles on ne comprends pas grand chose, mais où l’humour est toujours présent.

La musique, que l’on imagine facilement réalisée par Mason Lindroth (je n’ai pas trouvé de confirmation), est composée de ballades post-rock, bruitistes et expérimentales. Elle est elle aussi très bien et vous pouvez l’écouter par là, ou la télécharger par ici.

- Télécharger Hylics sur Itch.io (ou sur Steam)

Le jeu coute 3€, soit le prix d’une bière et promet deux heures d’un voyage halluciné en terre inconnue. Mais si vous ne possédez pas, pour une raison ou une autre, d’ordinateur tournant sous Windows, et que vous voulez malgré tout y jeter un oeil, nous vous recommandons ce sympathique let’s play :

Portfolio