Accéder directement au contenu

Mes années Prohibited Records

Episode de ma vie de mélomane…

Yann, le samedi Février 2013

S’il y a un label qui a compté dans ma vie de mélomane et dont j’approuve la quasi totalité du catalogue, c’est bien le label français Prohibited Records…

Créé par les frères Laureau (Nicolas (guitare, voix, sitar) et Fabrice (basse)) du groupe Prohibition après deux albums chez Distortion, Prohibited Records a produit bien des pépites dans la deuxième moitié des années 90. A commencer par Cobweb-Day de Prohibition himself, que je me suis procuré en VPC chez La face cachée, un excellent disquaire de Metz, et dont je me délecte quotidiennement en ce moment. Prohibited, pour moi, c’est aussi The Full Mind is Alone the Clear d’ Heliogabale, groupe parisien vénéré entre tous. Après ces deux crochets du droit que sont Yolk (1995) et To Pee (1996), The Full Mind…, enregistré par l’immense Steve Albini, semble plus "cinématographique", narratif, la rage y demeurant présente mais plus contenue. Quelle ne fut pas ma tristesse d’assister à la prestation il faut bien l’avouer médiocre d’un groupe à bout de force, fatigué d’avoir galéré, lors de la tournée accompagnant la sortie du pas très convaincant Diving Rooms (2004, autoproduit). Mon Prohibited, c’est le Hermann Dune des débuts, à savoir l’excellent album Turn Off the Light (2000), avant que les frères Dune ne deviennent un peu les "anti-folkeux de service"… Vus lors d’un mini-festoche dans je sais plus quel patelin près de Tours (peut-être Audrey G., qui nous avait emmené en voiture, ce grand échalas de Florian G. et moi pourra-t-elle me rafraîchir la mémoire ?), avec les assez navrants Nestor is Bianca. Enfin, je citerai les beaux ténébreux de Purr et leur Open Transport (2000), vus et immédiatement adorés lors d’un festival en plein-air à Alençon, si je ne me trompe pas… Pour le reste — NLF3, The Berg Sans Nipple, Don Nino…—, ne me demandez pas : j’ai pas suivi l’affaire. Pour paraphraser le Général : vive Prohibited Records… et vive la France !

Ecouter l’ album anniversaire Ten Years of Prohibited Records (1995-2005) sur Deezer

Le site du label