Accéder directement au contenu

Jeux vidéo

Mizzurna Falls

Un ancêtre pour Deadly Premonition

Dirt Noze, le 10 mars 2015

En 1998, soit un an avant Shenmue et une grosse dizaine d’années avant Deadly Premonition, apparaissait au japon un jeu d’aventure en monde ouvert plutôt en avance sur son époque.

Mizzurna Falls, développé par Human Entertainment (Clock Tower), proposait sur la première Playstation, une enquête sur fond de disparitions de jeunes filles, dans une petite ville américaine cernée par les bois, "Mizzurna Falls". Une intrigue et un décor qui ne sont pas sans rappeler Twin Peaks, la célèbre série de David Lynch.

Mizzurna Falls est un jeu d’aventure dans lequel le joueur se promène librement dans une ville et mène l’enquête en rencontrant et interrogeant des personnages. Chose rare sur la première Playstation, le jeu propose un veritable monde ouvert en 3D, dans lequel le joueur peut déambuler à son aise, à pied, ou à bord de sa superbe coccinelle jaune pâle. Un soucis du détail réaliste est apporté à nombre d’éléments. Ainsi il ne faudra pas oublier de faire régulièrement le plein sous peine de tomber en panne sèche en rase campagne. Si cela arrivait malgré tout, le joueur pourra alors appeler un service de dépannage pour qu’il le sorte du pétrin. De même, si le véhicule se retrouve coincé contre un arbre, dans un buisson ou dans tout autres éléments de décors, il pourra également s’en sortir grâce à ce service. Une façon élégante, pour le jeu, de mettre en scène ses éventuels bugs.

De nombreux bâtiments, aux intérieurs particulèrement soignés, sont accessibles au joueur mais celui-ci ne pourra, pour autant, pas y pénétrer quand bon lui semble. L’hôpital, le commissariat ou autre diner possèdent leurs heures d’ouvertures et de fermetures et ne seront accessibles qu’à certains moments du jour ou de la nuit. Le jeu propose un cycle jour/nuit et chaque habitant de la ville possède un emploi du temps spécifique. Chaque personnage se rendra donc sur son lieu de travail le matin et rentrera chez lui le soir, à moins qu’il ne fasse un détour par le bar. Pour parler à un personnage particulier, le joueur devra donc se rendre au bon moment, au bon endroit.

Ce petit univers semble ainsi avoir une vie propre, avec son rythme, ce qui donne une impression de réalité au jeu, et participe à l’immersion du joueur. Mais Mizzurna Falls est assez exigeant sur ce point, car un évènement raté ne sera pas reconduit au lendemain comme dans Deadly Premonition, il conduira le joueur vers la "mauvaise fin". Ainsi, plusieurs "run" ou une documentation bien fournie, seront nécessaires pour terminer le jeu avec la "bonne fin".

Des mécaniques de gameplay basées sur un calendrier et héritées du Manoir de Mortevielle, mais, ici, adaptées à un monde ouvert et à un gameplay en 3D. On retrouvera cet esprit et la plupart de ces mécaniques, en nettement plus aboutit, dans Shenmue. Mais c’est surtout avec Deadly Premonition (dont on a déjà beaucoup parlé ici), en 2010 qu’on retrouvera, non seulement bon nombres d’éléments de gameplay, mais également le set up narratif du jeu, ainsi que les références à Twin Peaks. En parcourant Mizzurna Falls on a l’étrange impression de découvrir une ébauche (voir un demake) de Deadly Premonition, enfin de débarrassé de ses phases de jeu de tir. Et ce, malgré le fait que Swery, le créateur de Deadly Premonition ai déclaré avoir découvert l’existence de Mizzurna Falls uniquement après le développement de son jeu.

Ce jeu, en avance sur son temps et qui préfigure certains aspects du jeu d’aventure en monde ouvert, à la japonaise, fait partie de cette longue liste de jeux japonais a n’avoir jamais bénéficié d’une traduction. Son gameplay étant presque entièrement basé sur les textes il ne sorti donc pas de l’archipel et demeura inconnu du public occidental pendant des années. C’est la sortie de Deadly Premonition qui le remit un peu sous la lumière. Peut-être peut-on du coup, commencer à espérer une traduction amateure sur émulateur, mais rien ne semble prévu de ce côté là pour le moment.

Si vous avez la chance de lire la langue de Kojima n’hésitez pas une seconde pour essayer ce titre avant gardiste et injustement tombé dans l’oubli. Sinon, si comme moi vous n’y comprenez rien, grâce à Resident Eevee, vous pouvez toujours vous rabattre sur son Let’s Play Mizzurna Falls traduit à la volée en anglais, pour, au moins, gouter un peu au jeu.

- EDIT (mars 2016) : Le script du jeu, ainsi qu’un walkthrough, a depuis été complètement traduit en anglais par Resident Eevee.

- Pour en savoir plus sur Mizzurna Falls, allez voir cette présentation très complète du jeu sur le défunt blog de Eastern Mind.

Portfolio