Accéder directement au contenu

Art

Porn Without Porn

Dirt Noze, le 21 janvier 2013

Dans la série des photographes virtuels et après les reportages de Doug Rickard dans l’Amérique cachée de Google Street View, l’auteur du blog Porn Without Porn (à ne pas confondre avec ça) nous propose ses images, toutes tirées de films pornographiques, mais ayant la particularité de ne rien représenter de sexuel.

À première vue il s’agit d’un simple blog d’images sur Tumblr comme il y en a tant et présentant des captures d’écran tirés de films de toutes les époques, du porno seventies en super 16 délavé au gonzo HD en POV shot des années 2000. Les images que l’on voit sur Porn Without Porn sont souvent présentées sur la toile comme du simple SFW Porn, une blague potache "à la" Tumblr, mais pour moi elles vont un peu plus loin que ça.

Ces images sont toutes très belles et elles présentent au final un travail sensible et cohérent, aussi bien sur le plan graphique, que sur ce qu’elles nous racontent (ou nous cachent).

Mises bout à bout des paternes se dessinent au sein de ces centaines d’images. On y descelle des séries : Des visages totalement ou partiellement masqués, des femmes de dos, des pieds, des mains, des portes entrouvertes, des couloirs d’hôtel, des écrans, des canapés vides, des lits défaits, des façades d’immeubles, des intérieurs blancs...

Les compositions, très graphiques, parfois abstraites ou difficiles à lire, sont très découpées pour créer des espaces angulaires difficiles a habiter, des images qui cherchent a se débarrasser de toute humanité.

Et bien sûr le sexe, pourtant omniprésent, est aussi totalement absent des images qui nous sont montrées. L’action principale, que l’on sait sexuelle, est constamment située dans le hors champ, créant une attente sourde et distillant un léger malaise.

Une "inquiétante étrangeté" permanente habite ces images.


Voir aussi du même auteur :
- http://iforgotthetitle.tumblr.com/
- http://severalwaltzeslater.tumblr.com/

pornwithoutporn.tumblr.com

Portfolio