Accéder directement au contenu

Spark Master Tape Syrup Splash

Dirt Noze, le vendredi Mai 2013

Passée inaperçu en 2012, la première mixtape de Spark Master Tape, Syrup Splash, fait en 2013, enfin parler d’elle.

Avec son esprit frondeur, ses grosse voix pitchées à la DJ Screw, et ses beats bancales, flirtant avec l’expérimental patraque mais souvent rattrapés par des samples émouvants au groove puissant, le mystérieux rappeur (dont on ne sait rien) n’est pas sans nous faire penser à l’excellent Lil’ Ugly Mane.

Les instrus qui portent la voix de Spark Master Tape sont signés par un certain Paper Platoon. Il se murmure sur l’internet qu’il pourrait ne s’agir que d’une seule et même personne (tout comme Lil Ugly Mane et Swan Kemp, qui ne font qu’un). En tout cas qu’ils ne soient qu’un ou deux, le talent est bien là et on attend la suite avec impatience.

On notera, pour couronner le tout, des clips très sympathiques à base de stock shots et, surtout, une pochette hautement savoureuse. En mixant un vieux "mème", qui traine depuis des années sur internet, et une référence à un classique du rap (le The Chronic de Dr Dre dont la pochette en 1992 se voulait déjà ironique et irrévérencieuse), celle-ci ironise sur les clichés hip-hop que sont le child cover (Nas, Biggie, Common ...) et le old school respect, tout en soulevant la question de la couleur de la peau, qui traversa toute l’histoire du hip-hop. En l’occurrence la question en filigrane que nous fait nous poser cette pochette est : "en quoi est-ce particulièrement drôle ou irrévérencieux de remplacer le visage de Dr Dre par celui d’un enfant blanc ?".

- La mixtape est a télécharger ici.

Spark Master Tape - Amber Rose Pussy

Spark Master Tape - Syrup Splash

Spark Master Tape - Charlie’s Episode : Wanye Kest