Accéder directement au contenu

The Trouble with Harry

1955 Alfred Hitchcock

daamien, le lundi Février 2013

aka "Mais qui a tué Harry ?"

Un mort, des tableaux, des petits gâteaux et une tasse de thé s’il vous plait !

Un vieux chasseur balourd tombe sur un cadavre et pense l’avoir tué accidentellement. Bien qu’il va alors chercher à dissimuler le corps, une bonne partie du village (un enfant égocentrique et sa mère fofolle, un artiste pédant et snob, un lecteur transi...) ne tardera pas à remarquer aussi le pauvre macchabée. Pourtant ce mort ne suscite qu’indifférence et embarras.

Adapté de la nouvelle éponyme de Jack Trevor Story, The Trouble with Harry est une farce macabre délicieusement acide. Le film, bien que tourné dans un somptueux décors champêtre (extérieurs en Nouvelle-Angleterre) est très théâtral.
Ses dialogues à double sens sont hilarants et les nombreuses allusions graveleuses (très audacieuses pour l’époque) font penser aux meilleurs bravades de Billy Wilder (Kiss Me Stupid par exemple).
Les personnages sont quant à eux comme tout droit sortis d’une célèbre bande dessinée belge, ils sont aussi un joyeux condensé de toutes les faiblesses humaines.

Oui le film est lourdingue (mais aussi assez fin dans certaines analyses de comportement), cousu de fil blanc et sans suspens, Hitchcock a délibérément cherché à aller au plus loin dans le grotesque. Sans surprise ce monument d’ironie, bien trop audacieux (depuis Lynch on dirait un peu vite "surréaliste") pour l’époque, fut un échec cuisant dans les salles américaines et disparut rapidement de la circulation jusqu’à sa récente réédition numérique.