Accéder directement au contenu

Thorr’s Hammer

Dommedagsnatt, 1996

Yann, le dimanche Avril 2011

Le succès de son groupe Sunn O))) et ses nombreuses collaborations (KTL avec Peter Rehberg, par exemple) ont donné au musicien originaire de Seattle (il vit maintenant à Paris) Stephen O’Malley une certaine notoriété, et a donné au doom ses lettres de noblesses. Mais dans la préhistoire d’O’Malley il y a un disque majeur : Dommedagsnatt.

Précaution liminaire : ne surtout pas confondre Thorr’s Hammer, avec deux "r", avec Thor’s Hammer (un seul "r"), le très médiocre groupe néo-nazi islandais.

Tout commence à Washington en 1995, par la rencontre d’O’Malley et Greg Anderson (futurs principaux membres de Sunn O))), avec l’étudiante norvégienne de 17 ans Grunhild Gammelsaeter. O’Malley n’avait alors à son actif qu’un Ep, Nihilist, avec la très éphémère formation Sarin. Le groupe n’a existé que l’espace de six semaines, avant que la jeune Runhild ne regagne sa Norvège natale, durant lesquels ont été enregistré une démo, Sannhet i Blodet, puis le Ep Dommedagnatt, sous forme de K7 chez Moribund Records. Il a été réédité en 2004 puis 2008 sous forme de CD, inaugurant le label d’O’Malley Southern Lord Records. Comme tout objet précieux et rare, ce disque ne comportant que 4 titres dont un enregistré live ("Mellom", la dernière plage du CD) fait l’objet d’un véritable culte dans le milieu du doom. Bien que la musique soit assez académique et respecte les codes du doom (grosse saturation grave, chant guttural, down tempo), ce sont les plages plus calmes ménagées dans le premier morceau "Norge" où peu s’exprimer la voix mélancolique de Runhild, chantant dans son étrange langue natale, qui donne au disque toute sa valeur. Un effet de mode et de nostalgie a amené le groupe à se reformer lors du Supersonic Festival de Birnimgham en Angleterre. Runhild avait alors déclaré dans la presse que le groupe serait susceptible de se reformer durablement. Nous attendons toujours.

O’Malley et Anderson ont dans la foulée formé Burning Witchhttp://www.myspace.com/burningwitch... et fait la carrière que l’on sait. Runhild n’a pour sa part pas totalement lâché la musique et a occasionnellement prêté sa voix à Sunn o))), chante dans Khlyst dont le batteur Kim Wyskida est membre d’un autre side project d’O’Malley, Khanate. Elle a réalisé en 2008 un passionnant album solo expérimental dans lequel elle offre toute l’étendue de sa palette vocale, du borborygme death metal à la parole susurrée, en passant par le chant folk le plus doux , Amplicon , chez Utech Records.

Le Myspace de Thorr’s Hammer

Portfolio