Accéder directement au contenu

Tiny Tim (1932-1996)

D’un club lesbien de Manhattan au Lakewood Cemetery

Yann, le mardi Octobre 2013

Très sincèrement, lorsque j’ai vu pour la première fois la vidéo de ce gugusse reprenant "Earth Angel" d’Elvis Presley à la télévision, postée sur FB par Yves Trémorin qui est apparemment très fan, j’ai envisagé qu’il pouvait s’agir d’un fake parodiant le style seventies, genre Austin Powers. J’ai vu d’autres vidéos, j’ai lu des bios : ce mec à bel et bien existé.

Né en 1932 à Manhattan dans une famille plutôt modeste, Herbert Buckingham Khauri se passionne très jeune pour la chanson américaine des années 1890-1930, et découvre la largeur de son spectre vocal au fil des années en fredonnant ses airs favoris. Il excelle en particulier dans le falsetto ("fausset"), un registre aigu. C’est dans le club lesbien du Greenwich Village "The Page 3" qu’il commencera sa carrière. Et de succès en succès, il finit par gagner Las Vegas où il devient très riche. La suite est plus compliquée : je vous renvoie dans un premier temps à la page Wikipédia francophone consacrée à l’artiste...

Face aux prestations de Tiny Tim, on se pose nécessairement une question : est-ce qu’il cherchait délibérément à faire rire, ou était-il simplement comme ça ? A ce titre, on peut le comparer à Andy Kaufman : alors que ce dernier était atteint du syndrome d’Asperger (une forme d’autisme : pour en avoir rencontré un, je peux vous dire que ce sont des personnages tout à fait troublants : "normaux" en apparence, ils peuvent subitement avoir des réactions très naïves, ne pas comprendre une formulation simple etc.), Tiny Tim souffrait d’OCD (obsessive-compulsive disorder, "trouble obsessionnel compulsif"), se douchant jusqu’à 5 fois par jours. Les personnes atteintes de ce genre de troubles ou de schizophrénie hébéphrénique sont nombreuses dans le monde de l’art et du spectacle, vers lequel elles se tournent instinctivement car leur "anormalité" y est moins visible et mieux tolérée, et parce qu’ils bénéficient souvent d’un don (comme le génie musical Brian Wilson, également autiste d’Asperger). Voilà, quelques vidéos, vous en trouverez beaucoup d’autres sur le tube de toi.

Un site en la mémoire de Tiny Tim