Accéder directement au contenu

Art

Vaughn Bodé (1941-1975)

Une source d’inspiration pour les graffeurs

Yann, le mardi Juillet 2013

C’est sans doute une enfance difficile qui vaudra à Vaughn Bodé, pionnier du comics underground new-yorkais, des troubles psychiatriques (qu’il exprime dans son album Schizophrenia). Moins connu qu’un Gilbert Shelton ou un Robert Crumb, ce dessinateur est passé dans le ciel de la bédé tel une comète. Il mourra jeune par-là où il a péché : sa libido insatiable l’amenait à se définir comme « auto-sexuel, hétérosexuel, homosexuel, maso-sexuel, sado-sexuel, trans-sexuel, uni-sexuel et omni-sexuel » (selon la fiche Wikipédia, qui ne cite pas de source de première main), et son décès est certainement dû à une séance sado-maso un peu trop poussée.

Le style singulier, tout en rondeurs (des rondeurs qui s’expriment pleinement dans ses dessins de petites nénettes à poil pas farouches, pour notre plus grand plaisir, notamment dans sa série Erotica) de Bodé a très vite tapé dans l’oeil des graffeurs, dont beaucoup lui ont rendu hommage, en adoptant son style graphique, reproduisant parfois ses dessins sur les murs. Une modeste sélection d’images, vous en trouverez moult sur la toile.

- Site en hommage à Vaughn Bodé par le graffeur Zephyr

Portfolio