Accéder directement au contenu

Secret Chiefs 3

Live At The Great American Music Hall (DVD, Web Of Mimicry, 2009)

Yann, le lundi Décembre 2012

C’est parti, c’est Noël, c’est la fête des cadeaux, super. Si votre grand-mère ne sait pas quoi vous offrir, suggérez lui donc de vous acheter ce DVD hors du commun…

Alors que pour l’assez pénible Mr. Bungle de l’ami Mike Patton, le mélange des influences musicales relevait de la franche déconnade, le guitariste et claviéristre Trey Spruance a eu la bonne idée de créer Secret Chiefs 3, et de pratiquer un éclectisme pris plus au sérieux, plus digeste et à vrai dire assez génial. L’idée était de créer un groupe à identités multiples, séparé en "six entités distinctes : Ishraquiyun, Forms, Holy Vehm, Traditionalists, UR et Electromagnetic Azoth. Chaque sous-groupe se spécialise ainsi dans un style : musique orientale, marches funèbres, death metal, musique de film, surf rock et un mélange de tout cela." (je cite la notice Wikipédia consacrée au groupe, qui fournit les infos de bases, mais qui malheureusement n’est pas très à jour puisque créée en 2009.)

L’idée n’est sans doute pas complètement inintéressante, mais il faut le dire assez fastidieuse. Trey Spruance a créé un label spécialement dédié à son projet babélien : Web Of Mimicry, en français "toile de l’imitation". En dehors de l’assez fendard Le Mani Destre Recise Degli Ultimi Uomini (2009) (téléchargez-le ici), qui se présente comme une parodie tout à fait délibérée des inénarrables musiques de films d’horreur italiens des années 70-80, la musique de Secret Chiefs 3 est assez singulière, mêlant des influences metal, avant-rock, prog rock, surf rock et surtout une coloration orientale très présente et tout à fait bienvenue. Au rayon des "groupes de metal/doom fréquentables" multipliant les références ésotériques rigolotes, où Sunn O))) se taille la part du lion, Secret Chiefs 3 a donc une place bien à lui. En ce qui concerne le DVD en lui-même, on y découvre un groupe vraiment taillé pour le live, se présentant sur scène, comme Sunn O))), en robe de bure, survolant avec une maîtrise étonnante 14 ans d’enregistrements, agrémentés de morceaux inédits. Les grands moyens ont été employés : six caméras, Randall Dunn (producteur de Sunn O))) et Earth : les athéniens s’atteignent…) à la console pour un son parfait… Je ne vous dis pas tout, les bonus réservent d’autres belles surprises…

- Acheter le DVD chez Le souffle continu (plutôt que sur Amazon)