Accéder directement au contenu

"I don’t Give A Fuck" : DJ Rashad est mort

Dirt Noze, le dimanche Avril 2014

DJ Rashad est mort ce week-end, juste histoire de ne pas démentir l’adage qui voudrait que ce soient les meilleurs qui partent en premier.

Rashad Harden était, en effet, l’un des acteurs les plus influents et prolifiques de la juke et du footwork, le dernier né de la grande famille de la house de Chicago, et véritable révolution au sein de la musique électronique. Producteur instinctif, éclectique et surdoué, c’est certainement lui qui a permit au genre, aux côtés de ses acolytes de Teklife, de s’ouvrir au grand public en le rendant plus accessible et de porter le genre vers les médias mainstream.

D’ailleurs Double Cup, son dernier album sorti en 2013 sur le label britannique Hyperdub a été encensé partout, on n’en a pas parlé ici mais on n’en pense pas moins. Double Cup, album versatile, tout en progression et plutôt porté vers les influences "electro" du footwork, contenait en single l’excellent titre I don’t Give A Fuck (dont on peut voir la vidéo ci-dessus), un "hymne à la désillusion" porté comme un étendard pour un album globalement plus sombre que les précédents.

L’album Just a Taste Vol. One (on en parle ici), aux influences particulièrement "soul", est également, dans un autre genre, un incontournable du chicagoan et illustre parfaitement, par contraste avec Double Cup, le caractère versatile du bonhomme.

La marque de Rashad sur la musique électronique est immense et on n’a pas fini d’entendre parler de lui.

La légende ne fait que commencer.