Accéder directement au contenu

Shabazz Palaces - Black Up

Dirt Noze, le samedi Janvier 2012

Shabazz Palaces est un collectif de Seattle conduit par Palaceer Lazaor alias Ishmael Butler (ex Butterfly de Digable Planets). Le rappeur/producteur et sa clique à dimension variable (notamment le percussioniste/rappeur Tendai Maraire et le duo féminin THEESatisfaction) tire le Hip-Hop, doucement, vers la musique expérimentale sans pour autant se sentir obligé de brailler et sans perdre le feeling "soul" propre au Hip-Hop. Un Hip-Hop qui convoque les esprits du Sun Ra Arkestra, de l’Art Ensemble of Chicago ou des Last Poets et les croise avec celui du Antipop Consortium de la grande époque.

Le flow sensible et discret du rappeur porte un discour introspectif, humaniste et spirituel sur des instrus qui attirent l’oreille, aux frontières du Free Jazz et de l’Electro, on nage dans les mêmes eaux que la musique de Flying Lotus mais ici les instrus sont plus contenues, plus calmes, également moins ensoleillées que chez le producteur de L.A.

L’équilibre entre expérimentation et respect des fondamentaux Hip-Hop est difficile à garder et beaucoup s’y sont cassé les dents, le pari est réussi avec l’album Black Up sorti en 2011 sur le label de Seattle Sub Pop. Un album qui s’inscrit parfaitement dans une histoire de la musique afro-américaine, faisant le lien entre les percussions d’Afrique, le Blues, le Hip-Hop, le Free Jazz et les musiques électroniques, et qu’ils ont eu le bon gout de refermer sur un hommage aux Last Poets.

Le vidéaste Kahlil Joseph signe un court métrage abstrait et planant contenant plusieurs extraits de l’album et lui faisant office de clip global.

Shabazz Palaces - Black Up (vid : Kahlil Joseph)

Une autre vidéo de Kahlil Joseph, plus ancienne, un long plan séquence allégorique qui nous promène dans le Watts (Los Angeles).

Shabazz Palaces - "Belhaven Meridian" (vid : Kahlil Joseph)

Vous pouvez également écouter, pour vous faire une idée, tout l’album en streaming par ici.

shabazzpalaces.com