Accéder directement au contenu

Musique

Gucci Mane Trap God 2

Dirt Noze, le 22 février 2013

La trap music c’est ce rap originaire d’Atlanta qui ne parle quasiment que de trafic de stupéfiants sur des beats aux sonorités très électroniques, tout en ritournelles synthétiques à la John Carpenter, bardées de rythmiques sudistes saccadées, de "rattlesnake" hi-hats et d’effets acid à la "808".

Dans la trap music, tout tourne donc autour de la drogue et de son commerce. Le terme "trap" (piège), qui donne son nom à cette musique, est le mot utilisé en argot pour appeler un deal de drogue, et une trap house est une maison abandonnée (bando) dans laquelle on fait du deal et où on se drogue. Trap House c’est aussi le titre du premier album de Gucci Mane en 2005, et son label, le 1017 Brick Squad Records tire son nom de ces gros paquets de cocaïne qui ont la forme d’une brique.

Quand on est au top dans le rap game et qu’on veut y rester, c’est comme dans le dope game, il faut tenir la rue. Si tu relâches ta vigilance trop longtemps tu peux être sûr que de nouveaux arrivants aux dents longues vont mettre le paquet pour te piquer ta place. Alors pour défendre ton territoire il faut lacher des mixtapes tout le temps, gratuites si possible, la première dose est toujours offerte. L’auditeur, une fois bien accroché, lâchera bien ses billets verts pour la version "no DJ", enfin débarrassée des hurlements promotionnels du DJ de service, l’album commercial qui suit ou les produits dérivés. En attendant, les entrées d’argent se font également sur les passages radio et les showcase en club.

Gucci Mane est un baron de la trap music, il se doit donc d’aligner les mixtapes. Après une année 2011 passée à slalomer entre procès, prison et hôpital psychiatrique, l’homme au cornet de glace tatoué sur la joue et au logo Electronic Art sur la gorge en a tout de même sorti quelques-une en 2012, et une nouvelle en ce début d’année 2013.

Trap God 2 est la sequel de Trap God, la précédente mixtape du Big Guwop sortie il y a de cela quelques mois. Avec cette fréquence de sortie on a pris l’habitude de ne pas faire trop les difficiles et si une mixtape de 20 titres nous en offre presque la moitié de bons et deux ou trois excellents on est déjà bien content. Pour ma part c’était le ratio du précédent Trap God dont je retiendrai surtout les exceptionnels titres Get Lost et Dead Man qui planaient très nettement au dessus de la mêlée.

Sur ce nouvel opus, comme à son habitude, le patron nous parle, a grand renfort d’humour absurde et de métaphores improbables, de la cocaïne sous toutes ses formes, mais également de tout ce que l’on peut faire avec (la cuisiner, la couper, la transporter, la vendre, la voler, la fumer, en devenir dépendant, aller en prison pour elle, tuer pour elle, mourir pour elle).

pochette

Certains esprits chagrins pourraient critiquer son flow en apparence simpliste, mais le timbre, la voix calme de Gucci Mane a toujours été son point fort. Entre son accent improbable et son nez bouché, elle a toujours possédé une très forte personnalité. Sur cette dernière mixtape elle se fait susurrante, fragile et sensible, et les éternelles fanfaronnades du rappeur au Bart Simpson serti de diamants prennent ici une nouvelle dimension.

Idem pour le choix des instrumentales, celles-ci ont pris une dimension plus spatiale qu’auparavant et se font volontier planantes et presque introspectives sur de nombreux titres, le tout sans rien perdre de la sécheresse métallique propre au genre.

Notamment sur l’excellent Scholar où Gucci nous explique qu’il n’a pas de diplôme mais qu’il est un érudit du dope game, ainsi que sur Miracle, une célébration de la réussite matérielle accompagné d’un Young Thug stratosphérique. Ce sont certainement les deux meilleurs titres de ce Trap God 2, et qui se trouvent être tous deux produits par un Lex Luger en pleine forme. On notera également Breakfast où Gucci, épaulé par Waka Flocka et Peeweee Longway énumère toutes les drogues qu’il prend au petit déjeuner, le tubesque Squad Car sous forme de course poursuite avec la police, ou encore When I Was Water Whippin et Big Guwap.

Gucci Mane - Scholar (no dj)

Gucci Mane Feat. Young Thug - Miracle (no dj)

Globalement une excellente mixtape pour moi qui laisse présager un bon cru 2013, d’autant plus que le Gucci nous a promis un vrai album commercial pour très bientôt.

- Télécharger gratuitement la mixtape Trap God 2
- Acheter la version No DJ