Accéder directement au contenu

Bricc Baby Shitro Nasty Dealer

6 drugs at one time

Dirt Noze, le mercredi Juin 2015

Bricc Baby Shitro, anciennement connu sous le patronyme de MPA Shitro, ou encore Shitty Montana, livre avec sa dernière mixtape, accompagné d’un artwork haut en couleur, un condensé de ce qui se fait de plus excitant en matière de rap en 2015.

Originaire de Los Angeles, Shitro a posé ses bagages à Atlanta à l’age de 17 ans. C’est là qu’il montera, avec Peewee Longway, MPA Duke et MPA Wicced, un collectif de rappeurs : The MPA Bandcamp. Mais le musicien ne perdra pas pour autant le lien qu’il a avec la Californie.

Shitro traine dans la musique depuis 10 bonnes années, mais au début c’est surtout dans le rôle de manager qu’il joue des coudes. Il s’occupera notamment des membres du MPA. Raper ne l’intéresse a priori pas particulièrement, mais à force de trainer avec des gens comme Longway, Future ou Young Thug, il s’y met de temps à autres, pour se marrer entre potes. Petit à petit son style s’affine, jusqu’à ce que la question de s’y mettre vraiment se pose.

Sa première mixtape Son Of A Bricc Lady, et son étonnante ballade No Games avec Young Thug, avait déjà bien fait parler d’elle en 2014, mais c’est véritablement avec Nasty Dealer que Shitro transforme l’essai.

Plutôt à l’aise au micro, Shitro change de style à chaque morceau. Entre décontraction californienne et folie atlantienne, il parcours ainsi le spectre des tendances du moment.

On y retrouve ici des intonations directement inspirées de chez les Migos (6 Drugs), ou de chez Trinidad James (What I Want), là des backs qui semblent être empreintes à OG Mako (Work), on pourra même parfois penser à Drake, comme sur le refrain de No Pressure. Noyé sous toutes ces références, on pourrait se demander, parfois, où se cache la personnalité du rappeur. Mais l’ensemble reste très bon et le projet conserve une unité sur toute sa durée. À moins que tous ces styles ne soient en fait, à l’origine, inventés par Peewee et le MPA.

Seuls les quelques morceaux chantés à l’autotune font véritablement tâche (In Love With A Hater). Shitro reconnait lui-même que ces tentatives de chant sont une erreur. Il compte, cependant, continuer à écrire des chansons car l’exercice l’intéresse, mais uniquement pour d’autres artistes.

En 1993, Snoop Dogg crée un précédent en proposant à son cousin, Darryl "Joe Cool" Daniel, alors en prison, de lui dessiner la pochette de son futur premier album. La pochette de Doggystyle et son style naif restera célèbre. Le concept sera repris par d’autres. Avec Nasty Dealer, Shitro poursuit la tradition en faisant appel à l’excellent illustrateur Benjamin Marra, qui avait déjà réalisé deux illustrations pour Lil B.

pochette

La pochette donne le ton de la mixtape et mériterait bien, à elle seule un article complet. La scène se passe dans une de ces maisons abandonnées (bando), où l’on pratique la cuisine et la vente de drogue. On y voit Bricc Baby Shitro, sous les traits du "Nasty Dealer", qui vient de tuer la mort. Celle-ci gît au sol, parmi les douilles et la cocaïne. Des billets de banque volent à travers la pièce et le "Nasty Dealer" ne desserre pas les dents. Dans le fond de la pièce, deux prostituées dénudées semblent vaguement faire la fête. Au premier plan, l’arme de Shitro laisse échapper un filet de fumée pour former le mot Nasty Dealer. Au dessus, le nom de Bricc Baby Shitro est tout simplement gravé dans le mur avec des trous de balle.

Le choix des productions est également très bien vu. On retrouvera des productions de Metro Boomin ou Sonny Digital, des habitués de la maison, mais également de producteurs de musique électronique français comme Brodinski ou Sam Tiba (Club Cheval). On avait déjà entendu Brodinski s’essayer à la production rap sur Yeezus, l’album controversé de Kanye West. Sur Nasty Dealer il est resté au plus près du genre. Les codes "post trap" sont bien là, et c’est surtout dans les textures des sons ou dans la spatialité des instrus qu’on percevra les origines electro de certains morceaux.

- Télécharger la mixtape