Accéder directement au contenu

OG Maco : U Guessed it

+ "Give Em Hell EP" avec Key !

Dirt Noze, le jeudi Décembre 2014

Avec son énergie brute et débordante de punk attitude, le clip de U Guessed It de OG Maco aura été un événement viral de 2014, en matière de clip rap.

Filmé rapidement à trois heures du matin dans l’ascenseur et les couloirs d’un hotel, lors d’une tournée de Rome Fortune, ce petit clip d’OG Maco ne paye pas de mine mais connaitra cependant un véritable succès. Repris jusqu’à l’écoeurement, le refrain déjanté du morceau est rapidement devenu le "meme" numéro 1 sur Vine cette année, et sa vidéo sur Youtube a aujourd’hui largement dépassé les 14 millions de vues. Cet événement viral aura ainsi participé à la mise en lumière de l’excellent EP Give Em Hell, que Mako a sorti en duo avec Key !. Soit un des projets les plus intéressants de cette scène entre trap rap de club et influences "indés" qu’on a appelé le New Atlanta.

Atlanta n’en fini plus de sortir de nouveaux talents et de nouvelles scènes rap. Ancien membre du collectif Two-9 aux côté de Curtis Williams, proche de ILoveMakonnen et de Father de Awful Records, Key ! est un des rappeurs "clés" de cette scène. Et même si il rejette en bloc le terme "New Atlanta" qui selon lui ne rime pas à grand chose, il en est un des piliers. Mais un pilier discret, qui semble avoir toujours tout fait pour fuir le succès quand il se présentait.

“I don’t give a fuck about being New Atlanta. I’ve been in every New Atlanta class since they started saying that.”
Key !

Quand à OG Maco, c’est est un jeune rappeur de 22 ans, membre du collectif OGG. Il revendique une culture musicale ouverte, qui lui vient de son père et qui va du metal au rap, de 2Pac à Abba. Lui-même ne se considère d’ailleurs pas comme un rappeur. Humble (mais sur les traces de Future), il préfère le terme de Rock Star qui semble mieux lui convenir. Le rap ne serait pour lui qu’un passage et il compte bien s’attaquer à d’autres genres par la suite.

"I fuck with punk rock heavy. I fuck with what they do. People don’t realize that punk rock culture and people who follow it are like the niggas of white people. They are anarchists, they don’t give a fuck, they are counter-culture. They don’t care about being accepted for shallow shit, they want to be accepted for shit that they actually do."
OG Maco

I’m not a rapper. [...] In the rap game I really don’t want shit. I’ll take a couple of rap Grammys just so I can tell Ye’ I got ‘em. Everybody is boxed in and they’re limited. I might rap for 5 or 6 years and go and do something else.
OG Maco

Give Em Hell

En 2014, Key ! approche Maco, qui vient de sortir une mixtape Live Life et après quelques scènes ensembles, il lui propose de sortir un projet en commun. Sortira de cette association un très bon EP de huit titres, joyeusement foutraque du nom de Give Em Hell.

- Télécharger la mixtape de Give Em Hell.

L’énergie foldingue d’OG Maco face au flegme déjanté de Key ! y fonctionne à merveille. Mais plus qu’un duo il s’agirait plutôt d’un EP issu d’un trio puisqu’un 3ème élément, non négligeable, participe à la qualité et à l’unité globale du projet. Il s’agit du jeune producteur de 19 ans, Brandon Thomas qui y signe la quasi totalité des beats. Des beats déséquilibrés et très minimalistes, qui osent laisser la place aux silences, et où des petites mélodies aux sonorités désuètes tentent de structurer le tout face à des rythmiques désorganisées.

"This whole New Atlanta scene is really dope, the weirdoes are coming out and create whatever they want."
Brandon Thomas

Malheureusement, et malgré un projet en commun plutôt réussi, les deux compères semblent ne pas s’entendre dans la vraie vie. Key ! refuse de figurer sur la vidéo de U Guessed It (son couplet y sera coupé) et raconte en interview qu’il n’a pas d’animosité particulière envers Maco, mais que monter sur scène avec lui est comparable au fait de travailler chez MacDo avec un collègue chiant. Il, sortira du coup le clip du morceau Give Em Hell sans OG Maco.

De son côté OG Maco alimentera le diss avec une excellente track au titre évocateur Fat Fuck :