Accéder directement au contenu

Kamui Den - Sanpei Shirato

Dirt Noze, le dimanche Janvier 2011

Kamui Den, chef-d’oeuvre du manga des années 60, raconte, sous l’ère Edo, les destins croisés de trois jeunes hommes issus de castes différentes et essayant de sortir de leur condition. Chacun tentera d’y parvenir selon ses moyens.

Kamui, issu de la classe la plus basse, les hinin "non-humains", choisira la force pour sortir de sa condition qu’il ne supporte pas et fera tout pour s’endurcir dès son plus jeune âge avec un courage ahurissant. Son chemin le mènera sur la voie des ninjas.

Shôsuke, fils de serviteur aux ordres des paysans (un cran au dessus des hinin), et dont le rêve sera de devenir lui-même paysan, choisira quant à lui l’étude et apprendra à lire en cachette, l’accès à la connaissance étant rigoureusement interdit à sa caste.

Enfin, Ryûnoshin, issu de la caste des samurais cherchera à venger son clan, trahi et décimé, et deviendra un ronin, un samurai sans maitre. De nombreux autres personnages croiseront ces trois destinées, ainsi que la faune, dont l’auteur décrit le quotidien sur des centaines de pages. On suivra notamment la vie de deux loups, un vieux loup borgne "un seul oeil" et un jeune loup blanc également appelé "Kamui".

JPEG - 24.5 ko

Mais au delà des personnages, au delà d’une intrigue, Kamui Den nous raconte une époque, l’ère Edo [1] et son système de castes, particulièrement injuste et retors, et en dénonce la barbarie, pour mieux, selon l’auteur, faire le parallèle avec une autre barbarie, celle du Japon industriel des années 60 et de sa fuite en avant technologique.

Encore une fois et fidèlement aux mangas de cette époque, Sanpei Shirato, en profite pour nous faire des cours d’histoire avec de longs et passionnants, textes explicatifs qui s’imbriqueront dans le récit et grâce auxquels on en apprendra plus sur le système féodal de l’ère Edo.

Kamui Den est une oeuvre grave, passionnante, immense, riche et complexe, mais qui sait rester constamment excitante et divertissante.

Ce manga fleuve sera l’oeuvre d’une vie, celle de Sanpei Shirato qui créera par la suite plusieurs séries rattachées à Kamui Den, développant d’autres pans de l’histoire et dont la dernière serait en cours de production aujourd’hui.

GIF - 28.3 ko

La célèbre revue de manga indépendant Garo , aurait été créée, par Sanpei Shirato, en 1964 uniquement dans le but d’éditer les aventures de Kamui, qui étaient dans les cartons, mais dont personne ne voulait. Par la suite, la revue accueillit tous les auteurs en marge du système et qui voulaient proposer un manga différent de ce que l’on trouvait dans les revues d’alors. Des gens comme Shigeru Mizuki, Seiichi Hayashi, Yoshiharu Tsuge ou Yoshihiro Tatsumi s’y épanouiront.

Le premier tome est enfin sorti chez nous grâce à Kana (il y en aurait 4 de prévus au total) et il s’agit d’un pavé de plus de 1400 pages qui se lit d’une traite.

Je ne veux pas paraitre trop près de mes sous mais 1400 pages de pur manga trop excitant à 30 euros, c’est quand même autre chose que du Naruto de 150 pages à 8€ [2], non ?

En attendant avec impatience la suite...

- Lire les premiers numéro de Garo (en VO) : http://www.mediafire.com/i/?4et4g96ud2wu326
- Une interview de Seiichi Hayashi à propos de Garo : http://blogs.arte.tv/Mangarte/frontUser.do?blogName=Mangarte&method=getPost&postId=101843

Portfolio



[1Environ de l’an 1600 à 1968
.

[2Et je ne parle même pas d’une franco-belge de 44 pages CC à 10 boules...