Accéder directement au contenu

Il était temps de retourner à Greenvale

Deadly Premonition the Director’s Cut

Dirt Noze, le vendredi Avril 2013

Deadly Premonition reste pour moi l’un des titres les plus marquants de cette génération. Malgré une technique unanimement décriée, le jeu de Swery proposait un univers riche, des personnages complexes, une proposition d’évolution du jeu d’aventure avec des idées de gameplay immersives et innovantes, un sens de l’humour étrange, des références à David Lynch en pagaille, mais aussi au cinéma de série B, au punk rock, à l’animation japonaise, au jeu vidéo et une des plus belles histoires d’amour du jeu vidéo.

Ce jeu a marqué beaucoup de monde à FoxyLounge et on vous en a parlé ici à plusieurs reprises. Pour ceux qui seraient passé à côté, l’équipe de Merlanfrit a écrit quelques très bons textes ici et sur le jeu.

Deadly Premonition n’était sorti en occident que sur Xbox 360, privant ainsi les autres joueurs de l’expérience étonnante que peut être le fait de prendre un simple café à Greenvale. Annoncée depuis un moment une version Director’s Cut proposant diverses améliorations (graphismes, prise en main des combats et de la caméra, meilleure gestion de la carte et ajouts de nouvelles quêtes secondaires) vient tout juste de sortir dans un silence assourdissant.

Comme nous le souffle Swery, "il était temps de retourner à Greenvale".